e-vainement(s)

e-gocentrismes d'une chieuse invétérée

07 août 2005

Paroles, paroles, paroles...

Promis, dès que j'aurais fini de piétiner sauvagement mon scanner qui veut pas marcher, ce saligot de nom de dzeusse de crotte de bison de technologie à la noix (je vous parle même pas de mon imprimante qui a lâchement rendu l'âme deux jours après la fin de sa garantie...) ... je disais donc, promis, dès que je lui ai fait sa fête (et qu'il remarche, nan médéfoi, ça va pas, oué, de penser à l'enterrer ?! un scanner dans la force de l'âge, c'est sûr, il DOIT remarcher !) je vous bricole une note digne de ce nom... (message personnel pour Lalaith, j'ai griffoné deux-trois trucs pour ton questionnaire... mais il faudra attendre que les humeurs de ma diva de scanner soient passées, huhu !)

Ah oué, et pis, La Rochelle, je ferais p'têtre pas de note dessus, c'est pour pas m'énerver, sachez seulement qu'on a pas eu de place (la baaaaarbe...) et que les caissières sont aimables comme des portes de prison... ou pire, si c'est possible... hum...

Bon, allez... vite fait (ou pas... je suis pas du genre rapide, en explication, hein, alors bon...) :

On avait pas acheté de places à l'avance parce qu'on était pas du tout sûrs d'avoir de congès à ce moment là... on l'a su une semaine avant, donc plus de places en réservation... jusque là, tout est normal... alors nous, on se dit, allez ! on y va au culot ! au téléphone (jusqu'à la veille du concert, c'était le cas...) les organisateurs annoncent des places en vente vers 17h, le jour-même... nous voilà donc partis pour La Rochelle (4 heures de route...) arrivés sur place, on repère la billetterie (une affichette confirme les dires des gentils-gens-du-téléphone...) puis on va se trouver un camping (hors de la ville, les campings sur place étant, bien entendu, tous complets, on s'y attendait, hein !), on monte les tentes (c'est l'affaire d'une dizaine de minutes, merci à la "tente-décathlon-de-la-pub-oui-celle-qui-se-monte-toute-seule-comme-une-grande-!" et à mon petit dôme super fastoche à monter...)

Et puis on revient camper devant la billetterie... on s'est dit : on va pas poireauter toute la journée (y'a des gens qui ont attendu depuis le matin, en plein soleil !) donc nous revoilà, fiers comme autant d'Artabans pour aller faire la queue (bon, oké, sans trop d'espoir, mais bon, sur un malentendu, on sait jamais...) Il est alors 15h20...
À 17h15 - 17h20, une armoire à glace grimpe sur la billetterie (genre caravane de chantier, le boui-boui...) armé d'un tuyau d'arrosage... et de nous prendre pour ses carottes, poireau, tomates et que sais-je encore... Trempés mais encore pleins de courage, on continue de poireauter (le concert commence dans 25 minutes, maintenant...) et là, c'est le drâme, comme dirait l'autre... un troisième gus se radine (ah oué, je vous avait pas dit que pendant que Michel Lys s'affairait à nous 'raffraîchir', un type au sourire goguenard (ben oué, forcément, lui, il était pas en train de mourrir au soleil depuis deux heures ou plus...) nous filmait , toujours rigolard...) donc, le troisième larron (c'est très habité, les dessus de billetteries de festivals, vous le saurez, dorénavant...) annonce que non, il n'y a plus de places à vendre...

Notre groupe est à deux bons mètres de la billetterie, nous avons une vue imprenable sur les guichets, dont les volets roulants sont fermés (plus, on peut pas...) et le sont restés depuis que nous sommes arrivés...
Déçus (oui, bon, on avait plus ou moins prévu cette éventualité, mais la déception, vient du foutage de gueule ambiant...)

Je m'explique : quand on a plus de places à vendre, on crabouille les affiches qui disent le contraire, on explique gentiment aux standardistes de la ligne officielle que non, il ne faut pas dire aux gens qu'il y a des places, et puis toutes ces mesures monstrueuses à prendre, vous en conviendrez [ ah nan ? merdalor ! :) ], évitent à des centaines de personnes de risquer l'insolation en attendant plus de deux heures (pour nous, en tout cas) sous un soleil de plomb... et sans ombre, bien sûr... sinon, c'est pas marrant, hin hin...

Alors comme on avait du temps à tuer (oui, et l'envie de tuer des gens aussi, mais c'est secondaire, là, on ne va pas polluer le propos avec de si peu importantes informations, huhu...) on a voulu aller faire les râleurs professionnels (oui, c'est un métier ! certes pas payé, mais il y a des gens qui passent leur vie à exercer leurs talents dans cette discipline, alors ne vous moquez pas... nous, on était de pauvres novices, là... mais on a fait de notre mieux, hin hin !)
Donc nous voilà partis râler dans les arcanes administratives des francos :
"Ah oui, mais non, c'est au bureau du premier étage, la porte de gauche, qu'il faut vous adresser !"
"Oké, on y va !" (bille en tête, même...)
Une fois en haut :
"Mais... y'a pas de porte, à gauche !"
On redescend demander :
"Ah mais non, en fait, c'est à côté de la billetterie de 'la Coursive' (une salle allouée aux francos. ndlt) qu'il faut que vous alliez !"

Et que croyez-vous que nous fîmes ?
Nous y allâmes, pardi !

Pour nous entendre dire :
"Ah mais non, c'est au premier étage, là bas, la porte à gauche.."

etc, etc...

L'art de refiler le bébé (sale) et l'eau du bain (itou)...

En désespoir de cause, on est allés râloter (quand je vous disais qu'on est des novices...) à la caisse de la Coursive en expliquant à ces dames que oui, c'est un peu se foutre de la gueule du monde de pas dire tout de suite "y'a pu d'places !"

Réponse de la caissière haranguée :
"Ah mais si, les places ont été vendues, les caisses de la billetterie (devant laquelle nous poireautions sagement, tels des mets de barbecue...) ont ouvert à 17h00, tout à été vendu en 20 minutes !"

Dois-je vous rappeler que nous étions juste devant ladite caisse (après vérification, c'était bien la bonne caisse... nous aurions pu être victimes d'une erreur géographique... mais non...) dont les guichets sont restés hermétiquement fermés d'approximativement 15h20 à 17h45-17h50, heure à laquelle nous avons abdiqué...

"Non, les caisses n'ont pas été ouvertes du tout", avons-nous répliqué, ce à quoi la brave dame nous a soutenu mordicus que si, qu'elle tenait l'information de Dimitri (çui-là, on l'a cherché partout pour lui casser la gueule, mais manque de pot, il devait se planquer, hin hin !)

Une de mes amies a alors dit, grosso modo :
"Ah mais oui ! pardon, j'avais oublié qu'on venait de se prendre un shoot, on a plus trop la notion du réél, là, c'est vrai !"

La gorgone surannée a alors haussé les épaules, et émis un "pfff" méprisant avant de repartir se terrer au fond de sa cabane (elle a du se dire qu'on était tous un peu dérrangés, je crois... nan nan, seulement 'un peu' en colère...)

Bref, sinan, c'était deux jours sympathiques... on a lamentablement loupé le feu d'artifice du 14 juillet parce qu'on été allés au restau (de dépit, presque... mais la mouclade, miam, quoi ! hu hu hu !) et que les serveurs regardaient travailler la seule serveuse en rigolant... donc, forcément, elle allait pas très vite, toute seule...
et puis voilà, on s'est baladés etc, etc... rien de bien intéressant à raconter, là... il peut pas m'arriver des trucs pareils toutes les dix secondes, quand même alors le reste s'est bien passé -point-  :)

Ah oui ! et pis aussi, j'ai pas eu mon année... je change totalement d'orientation... je vais voir ailleurs... (Hedwige, le pouvoir du "et-qu'est-ce-que-tu-va-faire-maintenant-?" est avec moi... trop, même... rhâââ !)

Sur ce, je retourne m'acharner sur mon scanner...

Cuisiné par zebue à 23:02 - Un truc à ajouter ? [9] Grain(s) de sel - Perma-chose [#]

Vos grains de sel..

    Arf...

    ... soit forte face au "et-qu'est-ce-que-tu-va-faire-maintenant-?" ... je suis avec toi de tout coeur (niark niark niark ) (non mais moi c'est toujours pas fini hein !)

    Posté par , 08 août 2005 à 11:50
  • Ah ben voilà quand tu veux !!!

    Bon tu peux encore fairedes progrès comme par exemple nous annoncer des bonnes nouvelles au lieu de mauvaises, mais bon, on peut pas tout avoir hein, c'est déjà pas mal.

    Je t'envoie toutes mes bonnes ondes pour le scanner et le et-qu'est-ce-que-tu-vas-faire-maintenant? .

    Posté par , 08 août 2005 à 12:45
  • hedwige > houlà, et moi non plus, ça ne risque pas de les lasser...

    lalaith > oui, bah j'ai pas de nouvelles réjouissante en stoc, là, faudra patienter un poil...
    quant au scanner, il est d'une mauvaise foi sans bornes, il m'a accusée de l'insulter ! nan mais vraiment, ou va-t-il chercher tout ça, je vous le demande !

    Posté par , 08 août 2005 à 21:49
  • voila ce qui arrive quand on veut quitter sa Creuse et son Limousin natals et désertiques où les tickets d'entrée aux concerts volent au vent mauvais en l'absence du moindre spectateur, pour envahir des régions qui n'avaient pas demandé à ce que des étrangers aux cheveux d'une teinte pas catholique viennent voler (ah ah) le pain oups le billet d'entrée des habitants au sang pur.
    et pis j'ai pas vraiment suivi, c'était le concert de qui ? Lorie ? Jennifer ?

    ps : tu veux pas te réorienter vers les maths pour me faire plaisir ?

    Posté par , 09 août 2005 à 01:32
  • tirui > nan, jenifer and co, ma (non-) religion me l'interdit formellement, mes oreilles ne le supporteraient pas, de toute façon, hin hin !
    (c'était la rue ketanou, les ogres de barback marcel et son orchestre, sinsé...)

    pour les maths, loin de moi l'idée de ne pas te faire plaisir, mais j'ai comme qui dirait un genre d'allergie... c'est pas faute d'avoir essayé de la combattre, mais je me suis arrêtée aux maths niveau seconde... ça m'allait encore, hu hu (bon, oké, certains trucs en première et term, ça roulait aussi, hein... mais je dois être une des rares à avoir eu mon bac S surtout grâce aux matières littéraires... hum...

    ah et pis pour la couleur des cheveux, tu as tout bon ! dans l'mille, même ! (remarque, ils sont ni musulmans, ni juifs, ni raéliens ou que sais-je encore, non plus... hu hu !)

    Posté par , 09 août 2005 à 18:57
  • Désolation

    C'est le coeur gros que je fini la lecture de cette longue lettre ... je vais être à la bourre pour bosser si ca continue.

    Je suis vraiment sincèrement désolé pour la rochelle, moi j'y croyait à fond. Bref ca sera pour une prochaine fois, en s'y prenant un peu plus à l'avance.

    Et pour ce qui est des étrangers au sang pur qui on pas le droit d'aller râler chez dimitri, je suis pas d'accord: déjà que d'une les autochtones risquent des déficiences mentales à rester ensemble sur leur petite rochelle (et trop longtemps au soleil). Mais de deux, c'est pas à eux les franco, c à tout le monde, alors pouet pouet.

    Bon j'y vais, garde le moral.

    Posté par , 10 août 2005 à 08:47
  • la phritouille > houlà, ça va, le moral, très bien, même ! je suis une optimiste entêtée, hein !
    dimitri attend toujours sa raclée mais on l'a pas encore retrouvé !

    Posté par , 16 août 2005 à 19:58
  • Je déduis de cette looooooooongue attente que le scanner n'est toujours pas au top?

    Posté par , 17 août 2005 à 10:51
  • hedwige > oué, alors là, il se remet tout juste d'une opération à coeur ouvert qui a fortement déplu à son organisme, mais je crois qu'il va aller mieux dans peu de temps, promis !

    Posté par , 18 août 2005 à 18:51

Votre grain de sel à vous, c'est ?